Log in

AVIS

ATTENTION la Mairie ne délivre plus de carte d'identité,
merci de vous adresser aux mairies suivantes :
Cognin, Barby ou la Motte Servolex.

Guide des droits et des démarches administratives

AccueilÉtrangerÉtranger en FranceÉloignement des étrangersReconduite d'un étranger à la demande d'un pays européen.

VOS DROITS ET DÉMARCHES : Reconduite d'un étranger à la demande d'un pays européen.

Un étranger non-européen peut être renvoyé vers son pays d'origine à la demande d'un autre pays européen. Soit après un signalement Schengen, soit après une décision d'éloignement prise par un autre pays de l'Union européenne.

¤ SITUATION 1 : SIGNALEMENT SCHENGEN

Cas concernés

Cette reconduite concerne l'étranger non-européen :

  • en situation irrégulière en France,

  • et signalé comme refusé à la frontière par un autre État ayant signé la (en raison d'une menace à l'ordre public ou d'une mesure d'éloignement exécutoire). Ce signalement est inscrit dans le système d'information Schengen (SIS II), consultable par les forces de l'ordre des autres pays de l'espace Schengen.

Procédure

Le préfet notifie à l'étranger concerné une décision de reconduite.

L'étranger doit pouvoir présenter des observations et avertir ou faire avertir son consulat, un avocat ou toute personne de son choix.

Ambassade ou consulat étranger en France

Avocat

La décision de remise peut être exécutée de force avec escorte par les forces de l'ordre.

Pays de renvoi

L'étranger est renvoyé vers :

  • son pays d'origine,

  • ou le pays qui lui a délivré un document de voyage valide,

  • ou tout autre pays où il peut être légalement admis.

Il ne peut pas être renvoyé vers le pays qui a effectué le signalement Schengen.

¤ SITUATION 2 : DÉCISION D'ÉLOIGNEMENT

La France peut exécuter elle-même une décision d'éloignement prise par un autre pays de l'Union européenne.

Cas concernés

Cette procédure concerne l'étranger non-européen présent en France, sous le coup d'une mesure d'éloignement prise par un autre .

La mesure doit avoir été prononcée par l'autre pays :

  • pour violation de ses règles nationales sur l'entrée et le séjour des étrangers,

  • ou pour menace grave et actuelle pour l'ordre public ou la sécurité nationale (notamment en cas de condamnation de l'étranger à une peine de prison d'au moins 1 an).

Procédure

La France exécute elle-même la mesure d'éloignement. Le préfet n'a pas à prendre de nouvelle décision.

L'étranger doit s'adresser aux autorités du pays qui a pris la décision d'éloignement pour obtenir son annulation.

La décision de remise peut être exécutée de force avec escorte par les forces de l'ordre.

Pays de renvoi

L'étranger est renvoyé vers :

  • son pays d'origine,

  • ou le pays qui lui a délivré un document de voyage valide,

  • ou tout autre pays où il peut être légalement admis.

Il ne peut pas renvoyé vers le pays qui a pris la décision d'éloignement.

Pour en savoir plus

Références

Modifié le 14/12/2016
source www.service-public.fr

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.